L'Equitation Librement Consentie

Construire et pratiquer une relation forte et équilibrée avec les chevaux, à la fois intuitive et comportementale

« - Que signifie communiquer ? demanda le Petit Prince.
- C'est une chose trop souvent oubliée, ça signifie créer des liens » répondit le renard »

(A. de Saint-Exupéry)

"L'équitation librement consentie" se situe au-delà de l'équitation - classique ou éthologique - et de l'équithérapie.

C'est un compagnonnage avec l'être cheval, un enseignement à la fois philosophique et technique, avec un double but : accompagner des êtres en devenir à vivre selon leurs valeurs et des équitants à s'accomplir dans "l'art d'être enseignés par le cheval".

Aussi bien au sol que monté sans mors, nous vous proposons d'explorer un pacte d'alliance avec un partenaire au talent inné pour la relation authentiquement vivante : le cheval.

« Je ne crois pas à « une école ».

J'aime tout ce qui est gai, tout ce qui est sérieux, tout ce qui est grand, tout ce qui est petit, etc … J'aime tout, à condition que ce qui est petit soit petit, ce qui est grand soit vraiment grand

et ce qui est brillant soit brillant ; tout doit être « vrai ». »

Extrait d'une lettre de Guiseppe Verdi à un ami

Le cheval est le partenaire qui vous révèle à vous-même pour aller vers vos rêves. Le chemin est une pratique basée sur le "mouvement libre ensemble" et la légèreté, aboutissant à une disponibilité mentale, émotionnelle et posturale aussi bien chez le cheval que l'humain, se déclinant ainsi :

  • S'immerger dans le monde équin pour mieux le comprendre et découvrir le cheval vrai, l'animal dans sa vie de cheval

  • Apprendre à construire et vivre une relation librement consentie, à la fois vivante et apaisée

  • Pratiquer une posture centrée et animée, pour mieux dialoguer au sol et monter sereinement

  • Intégrer la dignité du cheval comme élément constitutif de la relation

  • Développer le goût de transformer les obstacles en opportunités d'évolution

  • Rétablir l'équilibre entre l'intuition et la raison.

Comment ? Par l'exploration de deux dimensions complémentaires : le langage corporel, constitutif de l'à propos comportemental qui donne confiance, et les ressentis, informations essentielles sans lesquelles le savoir-faire est dépourvu de la subtilité requise par le degré de finesse des chevaux. Dans le chemin proposé vers le cheval, vous ne pouvez éviter le chemin vers vous.

C'est notamment ici que s'illustre le mieux la différence de notre approche évolutionnaire par rapport au circuit fédéral : son but est l'équitation, éthologique ou pas, ou encore le spectacle équestre. Et tout comme en équithérapie, le cheval y est instrumentalisé au service du but. La différence de direction explique à elle seule la divergence du chemin proposé : en clair, ici, vous ne "faites pas du cheval".

« L'équitation, ce n'est pas la recherche du succès en public et l'autosatisfaction après quelques applaudissements, ce n'est pas non plus plaire à tout prix à un jury de concours,

c'est le dialogue en tête-à-tête avec le cheval, la recherche de l'entente (...) »

Nuno Oliveira, « l'homme qui ne faisait pas de compétition »

considéré pourtant comme le plus grand écuyer du 20e siècle pour son art équestre inégalé

L'éthique animale*, au travers notamment d'une de nos valeurs fondatrices, l'antispécisme**, est au coeur de ce compagnonnage. C'est pourquoi nous veillons en permanence à ce que le cheval, et plus particulièrement le cheval conserve son intégrité physique et psycho-émotionnelle, et donc sa dignité. Concrètement, si ce critère ne peut être respecté, la situation ou l'exercice sont ramenés au niveau l'autorisant ... et notre ego invité à aller ranger sa chambre.

S'initier à accompagner -et non à réprimer- les variations comportementales du cheval, relié à tout ce qui est vivant, est l'une des caractéristiques de la pratique. Force est de constater que le mental est bien trop limité pour y arriver. Rencontrer le cheval, c'est aussi rencontrer notre intuition, faculté qui nous délivre les messages de notre inconscient. Passer de ce que l'on pense du cheval (nos projections mentales liés à nos émotions incomprises) à ce que l'on ressent de lui (notre intuition née du décodage de nos ressentis) éclaire sur ce qui se joue réellement, nous menant à être rapidement pertinent en situation d'imprévus et/ou d'incertitude. Avec les chevaux, nous sommes plutôt bien servis dans ces domaines, surtout s'ils ont conservé le droit de dire « non » comme c'est le cas chez nous.

​"L'équitation librement consentie" est un voyage conduisant à révéler le héros en nous grâce à la relation avec le cheval : il est ici un passeur entre l'inconscient (qui dirige 90 % de nos comportements) et l'Être qui, lui, nous rend intéressants aux yeux des chevaux parce que nous devenons fiables ...

 

... avec pour résultat le développement d'une compétence permettant de chevaucher la vie en toutes occasions : la "réponse-habileté" ! Plus d'infos ici

* L'éthique animale peut être définie comme l'étude du statut moral des animaux ou, pour le dire autrement, l'étude de la responsabilité morale des hommes à l'égard des animaux, pris individuellement. Elle pose les questions classiques des devoirs de l’homme envers les animaux, des éventuels droits des animaux et, plus généralement, des jugements moraux (c’est-à-dire ceux formulés en termes de bien ou de mal) à porter sur notre traitement actuel des animaux.

** L'antispécisme est un courant philosophique et moral, formalisé dans les années 1970 par Peter Singer, étudiant en philosophie morale, qui remet en question une forme de discrimination concernant l'espèce, mise ne parallèle avec toutes les formes de domination d'un groupe sur un autre (racisme, sexisme) . Une éthique antispéciste, comme à Terre d'illich, accorde une considération égale aux intérêts de tous les êtres qui éprouvent des sensations, qui sont sensibles à la douleur et au plaisir et conduit à rejeter la production et la consommation de produits d'origine animale, qui ne sont obtenus qu'au prix des souffrances de milliards de victimes chaque année, pour un seul pays comme la France.

Public concerné : à partir de 10 ans, pour les enfants, ados et adultes qui :

  • Rêvent de rencontrer les chevaux dans une relation forte et équilibrée

  • Ont envie de transformer des peurs, des blocages ou des traumatismes vécus avec les chevaux

  • Veulent (re)donner un élan à leurs rêves

  • Souhaitent vivre un compagnonnage confiant, apaisé et à long terme avec les chevaux

  • Sont à la recherche de relations positives et dignes avec les chevaux et les humains

A l'année :

A partir de 10 ans.

D'octobre à juin.

Programmes, tarifs et inscription 2020/2021 ici.

Une offre réactualisée !

Du Trauma à la Guérison

1 année pour transformer un événement traumatique vécu avec le cheval ou un blocage vous empêchant de vous épanouir avec les chevaux

Programme et tarif  2020/2021 ici.

Nouveauté !

En stage

pendant les vacances :

A partir de 15 ans,

exploration d'une philosophie et d'une vision donnant lieu à une pratique où l'être prime sur la technique.

Programme 2020/2021

ici

Musique originale "Wave of the mane" de David Pasquet 

Tous droits réservés à Terre d'illich 2018©