• Admin

Chevaucher son cheval libre intérieur

Newsletter du 26 juin 2020



Pourquoi à Terre d'illich avons-nous choisi les chevaux comme guides ?

Pourquoi nous soucions-nous d'eux au point d'en avoir fait nos mentors dans cette relation tripartite Terre-Animaux-Hommes ? Cette interdépendance vitale que nous nous employons à (re)construire gagnante pour ce lieu et tous les être vivants qui le peuplent ou le traversent depuis sa création -et dont l'Equi-Jardin est la manifestation concrète à ce jour.

Auprès d'eux, dans mes relations avec eux, je ne peux ignorer le monde et la vie qui s'y déroule car ils entretiennent un rapport étroit avec l'Unité, là où tout a sa place, et dont la conscience élève l'être humain à un état heureux. D'une part dans leurs liens avec les membres de leur groupe -et même avec tous les chevaux de la Terre par le biais des champs morphiques* ou de l'âme-groupe**- et d'autre part, à travers leur signification en tant que symboles dans nos inconscients.

Pour ma part, les chevaux m'ont permis de mieux comprendre et appréhender mon environnement dans sa part visible parce qu'ils m'ont fait contacter sa part invisible. Rien de "barré" là-dedans : notre langage humain est lui-même bien plus riche dans sa part invisible (le non-verbal, 93 % du sens d'un message), que dans la visible (7 % seulement du sens passe par les mots). Et il ne vous aura pas échappé combien le langage verbal est source de malentendus dès lors que le non-verbal est absent, nié ou refoulé.

Et si vous imaginiez vos rêves comme s'ils étaient des chevaux ? Beaucoup de préceptes éducatifs, sociaux et parentaux sont conçus pour nous transformer en chevaux de labour « cassés». Or, un cheval dont l'esprit est éduqué -et non cassé- devient le bien le plus précieux du pionnier. Et ne sommes-nous pas aujourd'hui les pionniers d'un nouveau monde ?

Et si vous appreniez à sentir en vous l'inspiration portée par vos chevaux libres intérieurs ?

Si vous n'avez jamais été en contact avec les chevaux terrestres, cette envie pressante peut tout à fait révéler le réveil d'un de vos rêves d'enfance …

Et si vous êtes déjà cavalier, vous pouvez éprouver le besoin de retrouver le genre de relation qui vous avait guidé la première fois vers eux, cette connexion « magique » entre le cheval et l'humain, débarrassée du business de l'équitation qui fait du cheval un produit, une bête de charge, ou un véhicule pour la seule satisfaction de notre ego.

Vibrants de vie, une jument, un hongre ou un étalon en chair et en os sont porteurs d'énigmes encore plus puissantes que leurs représentations pour nous emmener dans un nouveau paradigme étroitement lié à tout ce qui est vivant en nous.

Le cheval est un symbole de pouvoir magique et de force de volonté. En tant que coursier magique, sa fonction principale est d'emmener rapidement et loin dans l'Autre Monde. Attention toutefois : il est mal avisé de mettre une bride à un cheval enchanté car alors il devient impossible de chevaucher l'énergie de ce qui ne peut être expliqué, et le cavalier ou la cavalière errera à tout jamais loin du royaume de ses formidables possibilités inexploitées.

Se donner l'occasion de passer du temps en dehors des restrictions de l'équitation, grâce à une relation de proximité librement consentie par ces symboles vivants de puissance et de liberté non prédatrice, c'est activer la capacité d'apercevoir une nouvelle manière d'ÊTRE, permettant d'apprécier pleinement toutes les capacités et la puissance disponibles dans sa vie ... se (re)connecter plus profondément au rythme naturel et vivant contenant une sagesse héréditaire et intuitive permet d'inventer sa façon plus authentique et plus créative d'approcher la vie.

Nous nous intéressons au cheval mais les chevaux-symboles, eux, se soucient du monde et de tout ce qui s'y passe. Et pour nous emmener vers notre trésor caché dans l'obscurité, la créature terrestre cheval exige une consistance intérieure, le « premier plan de l'authenticité ».

Prenons soin de nos chevaux … et de nos rêves !

Marie

* Champs morphiques : travaux du Dr Rupert Sheldrake, docteur en sciences naturelles à l'université de Cambridge. Il a émis l'hypothèse qu'il existe une sorte de matrice invisible qui relierait les êtres vivants qui sont en relation les uns avec les autres. Elle leur permettrait de garder une forme de contact perpétuel, comme si on était relié dans une autre dimension, indépendante du temps et de l'espace. Se relier par moment à cette dimension nous permet un accès instantané aux informations qu'elle contient et qui nous relient. On parle aussi de « conscience extérieure ».

** Âme-groupe : elle contient toutes les âmes d’une espèce animale. Quand elle s’incarne, l’âme de l'animal quitte l’âme-groupe et emprunte un corps d'animal pour son séjour terrestre. Au cours de sa vie, elle emmagasine des savoir-faire. Lorsque l’âme se détache du corps, elle emporte avec elle son savoir qu’elle mettra à disposition de toutes les âmes de l’âme-groupe.



Vivez joyeux !

Patrick Burensteinas met en lumière la simplicité du bonheur. 14min52








Fabien et Djaïne

Depuis son arrivée, Fabien a tissé avec Djaïne une relation où les moments de grâce sont nombreux. Il montre que le langage du coeur est plus pertinent avec les chevaux que le langage articulé. 2min28