• Admin

La professionnelle de l'accompagnement

Histoire vraie d'un parcours d'accompagnement avec les chevaux

Monique, professionnelle de l'accompagnement, prend contact avec moi. Elle souhaite se mettre en relation avec le cheval dans une optique équestre. Lors de notre premier rendez-vous et de l'échange sur l'attirance vers le cheval ressentie comme impérieuse depuis quelques mois, émerge clairement le besoin de commencer par renforcer son ancrage. Elle est en pleine phase d'évolution de son savoir-faire qui l'emmène dans une direction différente de celle qui est la sienne depuis plusieurs années, et voit clairement sa clientèle évoluer avec lui. Elle ressent l'importance de renforcer son savoir-être pour s'appuyer davantage sur lui dans cette transition.


Je lui propose alors de faire connaissance au sol et en liberté avec Tae'Tzou, l'étalon, que son histoire avec l'homme rend particulièrement exigeant sur la cohérence intérieure dont l'ancrage fait partie. Dans son pré où il est en totale liberté avec ses juments, il s'agit de le rencontrer et lui donner envie de rester librement à ses côtés. Elle prend alors conscience qu'elle se perd lorsqu'elle sort de ses sensations et part, malgré elle, dans le mental.


Face à elle, Tae'Tzou est en totale liberté, calme et attentif aux ressentis conscients de Monique, au point qu'il a mis momentanément de côté ses juments, les laissant manger leur foin sans chercher à les rejoindre. Par là, il montre qu'il est open à la rencontre. Monique expérimente comment rester dans ses sensations, ses ressentis, même avec la peur qui la traverse parfois car elle est impressionnée par la puissance qu'elle sent chez l'étalon. Lui s'adapte à ce qu'il perçoit d'elle, s'éloigne lorsqu'elle agit à partir de ses pensées et veut avec la volonté volontaire, et s'arrête et lui fait face quand elle débarque à nouveau dans son corps et porte son attention aux processus en elle, les laissant accomplir leur œuvre de transformation et se laissant guider par les sensations.


Vient le moment où elle est aux côtés de l'étalon qui reste immobile. Tout en lui exprime l'acceptation confiante. Il est en liberté et peut s'éloigner quand il le veut. Monique exprime alors se rendre compte qu'elle se sent fragile dans cette période de transition, même si elle la veut et y travaille activement. Sa vulnérabilité est plus grande que ce qu'elle pressentait et pourtant elle constate que Tae'Tzou l'a pleinement acceptée à ses côtés au moment où elle-même a accepté de la ressentir. Elle comprends alors qu'elle peut en faire une véritable ressource en écoutant avec confiance son intuition qui lui souffle alors ce qu'elle a à faire.


A la fin de chaque séance, je propose à la personne de choisir un acte à réaliser d'ici la prochaine séance, en lien avec ce qu'elle a vécu, aussi petit soit-il -"un voyage de mille lieux commence toujours par un premier pas", Lao-Tseu dans le Tao Te King-. Monique décide alors de réfléchir sérieusement à changer de cabinet, de quitter un emplacement bien placé -en apparence sécure parce qu'en apparence plus facile d'accès pour la clientèle- pour un lieu à la campagne, plus près de ses valeurs et besoins profonds actuels.


Les synchronicités vécues en retour de cette intention solidement posée ont fait le terreau de la séance suivante.


Martine Clerc

Mars 2021

27 vues0 commentaire

Musique originale "Wave of the mane" de David Pasquet 

Tous droits réservés à Terre d'illich 2018©